Les médicaments dangereux pendant la grossesse - Super Maman

Les médicaments dangereux pendant la grossesse

  • 3
    Partages

La grossesse est une période critique de grande vulnérabilité qui nécessite une vigilance constante.

La plupart des femmes sont bien conscientes de l’hygiène général qu’il faut entretenir au cours de la grossesse, concernant le régime alimentaire, la supplémentation en vitamines, l’éviction d’alcool de caféine et tabac… etc. Cependant, les études ont démontré la mauvaise connaissance des médicaments par la plupart des femmes, et des risques de ces traitements sur la santé maternelle et fœtale. Voici une liste bien détaillée des effets nocifs de certains médicaments sur la grossesse que chaque femme enceinte doit connaître.

Liste des médicaments à proscrire pendant la grossesse :

1. Les Anti-inflammatoire non stéroïdiens (Aspirine, Ibuprofène, l’Acide Niflumique)

Source : pixabay

Le rôle de ce médicament : Soulager la douleur ainsi que les autres symptômes des pathologies inflammatoires tels que : Les soins dentaires, les otites, les angines, les coliques néphritiques, les pathologies rhumatismales, les douleurs articulaires et musculaires, céphalées et migraines, les hémorroïdes…etc.

À lire aussi :   La grossesse provoque le rétrécissement du cerveau de la future maman

Pourquoi c’est dangereux : L’exposition du fœtus au AINS augmente le risque malformatif et favorise l’apparition de pathologies néonatales. Les risques encourus sont principalement :

– Cardiaque : L’insuffisance cardiaque droite, l’hypertension pulmonaire, allant jusqu’à la mort fœtale.

– Rénal : L’insuffisance rénal néonatal, l’atteinte des structures rénales irréversibles, ainsi que la souffrance fœtale à cause de la diminution brutale du liquide amniotique.

Ce risque étant perceptible à partir du 6ème mois de grossesse, majeur après 7ème mois et demi, est persistant jusqu’à 10 jours après l’arrêt du traitement.