Diversification alimentaire : les conseils de l’expert

Au fil du temps, les conseils sur l’alimentation des bébés ont évolué et les discours d’il y a quarante ans, d’il y a vingt ans, ne sont aujourd’hui plus les mêmes. Alors que dans les années 1970, on donnait des légumes moulinés dès les trois mois du poupon, aujourd’hui certains pédiatres déconseillent aux parents de diversifier la nourriture avant les 6 mois de l’enfant. Alors, il est compréhensible que les parents d’aujourd’hui soient perdus entre les discours des médecins et ceux de leurs propres parents. Essayons donc d’y voir un peu plus clair.

Qu’en est-il quand on allaite ?

Si l’on en croit les écrits de l’Organisation Mondiale de Santé, la maman qui allaite son bébé ne doit rien lui donner d’autre pendant six mois. Cela peut sembler quelque peu étrange, mais cela s’explique par le fait que cette organisation parle d’une façon générale, ne précisant pas forcément que cette recommandation est valable essentiellement dans les pays en voie de développementle lait maternel est la garantie la plus sûre de la survie et du bon développement du nourrisson. Dans les autres pays, dits développés, l’alimentation autre que le lait maternel peut être introduite aux environs des quatre mois révolus de l’enfant.

4 mois : c’est parti pour la découverte !

Il ne s’agit évidemment pas de passer directement du lait maternel ou maternisé aux purées de légumes et autres compotes de fruits. La diversification alimentaire est une transition qui doit se faire sur la longueur et tout en douceur. Sachez que ce n’est en aucun cas une nécessité nutritionnelle, mais plutôt un apprentissage aux goûts et aux textures différentes. Rien ne vous empêche de commencer par remplacer l’eau du biberon par du bouillon de légumes, ensuite d’y incorporer un peu de légumes moulinés et ainsi de suite. Durant une période de quelques mois, vous introduirez tranquillement de nouvelles saveurs à son alimentation. Outre cette découverte des goûts, cela permettra également de tester la tolérance de votre enfant à certaines substances supposément allergènes. Les quantités étant infimes, vous pourrez ainsi détecter les potentielles allergies de votre progéniture sans grand risque.

À lire aussi :   les objectifs d'investir dans une assurance vie.

Les possibilités d’allergies

Depuis quelques années, le pourcentage d’enfants susceptibles d’être sujets aux allergies ne cessent de croître, atteignant aujourd’hui plus de 20 %. Du coup, les scientifiques se sont penchés sur la problématique de l’introduction plus ou moins tardive de nouveaux aliments dans le régime de bébé. Là encore ce qui était valable avant, à savoir qu’il ne fallait surtout pas diversifier l’alimentation du nourrisson avant ses six mois, ne l’est plus aujourd’hui. En effet, depuis une quinzaine d’années, des études scientifiques ont démontré qu’au contraire, si de nouveaux aliments, a fortiori des aliments connus comme étant allergisants, sont introduits dès les quatre mois de l’enfant, cela diminuerait les risques d’intolérance alimentaire.

Viser juste

Pendant des années, le corps médical a hésité concernant l’alimentation de bébé. Entre préconisations et contre-préconisations, il finissait par être difficile de s’y retrouver. Seulement, il semblerait que, désormais, tout le monde soit d’accord pour affirmer que la tranche d’âge idéale pour commencer la diversification alimentaire soit entre 4 et 6 mois. Il est estimé qu’avant ses 4 mois, l’organisme de l’enfant aurait encore du mal à assimiler autre chose que du lait, et il a été prouvé qu’en plus, cela perturberait les apports nutritionnels du lait. Après 6 mois, il serait, toujours d’après le corps médical, trop tard pour faire diminuer les possibles intolérances alimentaires.

Pour le reste, c’est à chaque parent, suivant son ressenti et les réactions du bébé, de décider du bon moment et de la bonne manière de l’amener tout doucement à une alimentation différente et diversifiée. Il faut juste garder à l’esprit que la fenêtre idéale se situe entre les quatrième et sixième mois de l’enfant.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer