La pratique du sport pendant la grossesse réduit la durée de l’accouchement - Page 2 sur 2 - Super Maman

La pratique du sport pendant la grossesse réduit la durée de l’accouchement

  • 11
    Partages

La marche : c’est une activité douce, idéale si vous n’êtes pas une grande sportive, qui vous permet de rester en forme sans forcer sur vos genoux et vos chevilles.

La natation : c’est un excellent sport pendant la grossesse, car elle aide à soulager de nombreux maux de grossesse. En plus de diminuer les nausées du premier trimestre, la natation améliore la circulation sanguine et augmente le tonus et la force musculaire.

Le yoga : il permet d’améliorer la respiration et la posture

La gym douce : elle permet le renforcement musculaire.

Toutefois les sports de contact ne sont pas autorisés ainsi que d’autres sports pouvant entrainer une chute.

L’exercice physique pendant la grossesse joue aussi sur le poids du nouveau-né conduisant à une diminution du temps de travail total et une bonne santé. Ces exercices présentent des avantages tels que:

  • Un état physique et psychologique stable
  • Une diminution des symptômes veineux et de la pathologie vasculaire (œdèmes, jambes lourdes, varice, thrombose, notamment par la natation)
  • Moins de lombalgies ;
  • Une prise de poids limitée (retour au poids antérieur à la grossesse dans l’année) ;
  • Prévention et traitement du diabète gestationnel
À lire aussi :   Comment concilier grossesse et travail - 1ere parti

Vous pouvez considérer votre accouchement comme une épreuve sportive à laquelle vous vous préparez intensément. En marchant, respirant, nageant, prenant l’air et en vous relaxant chaque jour, vous mettez toutes les chances de votre côté pour être en pleine forme le jour de la naissance de votre enfant.