Concilier éducation et vie active – 1ere partie

Quelle maman ne s’est jamais interrogée sur sa condition de maman qui travaille ? Soyons réalistes, toute femme qui laisse son enfant chez une nourrice ou chez les grands-parents, dans une crèche ou même, plus tard à l’école se demande s’il est bien raisonnable de continuer à travailler et de rater les premières années de son bambin. Alors ! Nous allons être clairs tout de suite ! La réponse est oui ! Oui, vous avez le droit de vous épanouir dans votre travail ! Oui, vous pouvez profiter des petits bonheurs de la vie avec un enfant ! Oui, vous pouvez concilier parfaitement vie professionnelle et éducation de votre progéniture ! Et non, vous ne devez pas culpabiliser ! Non, vous n’êtes pas une mère indigne ! Non, vous n’êtes pas toute seule pour élever votre enfant ! Non, vos enfants ne vous feront pas un procès !

L’époque où les femmes étaient dévolues aux tâches ménagères et à l’éducation des enfants est révolue, nous ne le dirons jamais assez. Mais les jugements et les a priori le sont moins, malheureusement ! Du coup, vous pourrez vous sentir jugée, vous pourrez culpabiliser ou encore douter. Alors, s’il vous plaît Mesdames, faites fi de tous ces préjugés ! Ce n’est pas parce que vous êtes devenue mère que vous êtes aliénée à votre enfant jusqu’à la fin de vos jours. En effet, de nos jours, l’éducation n’est plus l’affaire d’une seule personne, bien au contraire, et le fait qu’une femme travaille n’a plus rien d’exceptionnel. Que ce soit pour des questions purement financières ou simplement pour son épanouissement personnel, elle part tous les jours vers d’autres horizons pour gagner de quoi subvenir aux besoins de la famille. Est-ce pour ça qu’elle est une mauvaise mère ? Bien sûr que non, sinon cela voudrait dire que tous les autres membres de la famille le sont aussi ! L’éducation est dorénavant une histoire collective, déjà au sein même du cercle familial grâce à l’investissement du papa et éventuellement des papis et mamies, mais aussi en dehors de ce cercle. Dans l’éducation de l’enfant entrent également en jeu les nourrices, les assistantes maternelles, les baby-sitters ou même les enseignants. Tout ce petit monde contribue, à plus ou moins grande échelle, à l’apprentissage des valeurs et du respect, à l’ouverture au monde ou à l’épanouissement de votre progéniture.

À lire aussi :   Préparer son départ et son retour de congé maternité - 1ere partie

Alors, maintenant que vous avez compris qu’il n’y a aucune raison de culpabiliser parce que vous « abandonnez » votre merveille à quelqu’un d’autre, vous pourrez profiter des bons conseils qui suivent et qui vous aideront à aborder le sujet de l’éducation de votre enfant, alors que les deux parents travaillent, avec beaucoup de sérénité et beaucoup moins de fausses pressions.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer